Ado insomniaques

Les jeunes sont particulièrement « accros » à leur téléphone mobile, aux ordinateurs et aux  tablettes.  Un dernier sondage montre qu’ils passent plus de temps devant les écrans d’ordinateur  ou sur leur téléphone mobile (1200h) qu’au cours (800h).     Les conséquences de ces pratiques sont  souvent des nuits blanches ou, en tout cas, trop courtes et l’impact que ces nuits ont sur leur vie, leur mental et les résultats à l’école ne sont pas négligeables.     Plusieurs nuisances entrent en ligne de compte :

 

  1. L’éclairage des écrans perturbe le rythme circadien du sommeil ;

 

  1. La prédominance de lumière bleue des écrans augmente le risque de dégénération maculaire, impossible à traiter pour l’instant;

 

  1. Les ondes émises par le Wifi provoquent dans le corps la génération d’hormones du stress;

 

  1. Les champs électriques des ordinateurs ou tablettes en charge, se propagent au corps et créent une tension électrique dans celui-ci.  Le système nerveux n’apprécie pas ce genre d’agressions et perturbe lui  aussi l’endormissement;

 

  1. Les personnes deviennent « droguées » et  « dépendantes » d’internet;

 

  1. La fatigue entraine des conflits perpétuels avec l’entourage et une augmentation des maladies;

 

  1. Somnolence durant la journée (l’ado trouve cela normal, mais ça ne l’est pas);

 

  1. Perturbations de la glande Pinéale qui génère la Mélatonine (déclenche le sommeil);

 

  1. Perturbations des mécanismes d’apprentissage et de mémorisation.

 

Comment résoudre cette situation ?  Informez vos enfants des dégâts potentiels de ces technologies sur leur corps et  leur santé psychique.  Ils vous enverront certainement balader  mais, à force de vous entendre, ça rentrera.  Restons optimiste.  S’ils vous disent « les autres le font bien », précisez-leur qu’ils ne sont pas des moutons de panurge et que leur individualité est un bien précieux, qu’ils valent beaucoup mieux et sont bien plus intelligents que le « troupeau ».  Imposez un cota d’heures ou une heure maximum à laquelle tout devra être éteint.  Sevrez- les.  Redonnez-leur un rythme de sommeil à respecter.  Coupez la connexion internet si besoin.  Ecrasez leur téléphone et explosez leur tablette (non, je rigole !).  Et vous ?  Quelles sont vos expériences sur le sujet ?  Allez-y,  lâchez-vous!

 

Je Dors Mal ?

Je dort mal, je suis fatiguée, je me réveille constamment.Voici certainement la phrase la plus courante que me dise mes clients.Les causes de votre sommeil agiter peuvent venir du fait que sans le savoir,vous dormez sur une ou plusieurs perturbation géobiologiques ou électromagnétiques.Pour tester si la cause de votre « mauvais sommeil et vos mauvaises nuits » vient de votre maison,observer-vous quand vous allez dormir ailleurs, comment son vos nuits ?Êtes-vous bien reposée avec une nuit paisible ?Si oui, vous pouvez être presque sure que cela vient de chez vous.Evidemment, votre états de stress et votre hygiène de vie compte aussi, mais faite le test !Si c’est concluant, je vous conseille de me demander une expertise géobiologique, il y a de grande chance que vous soyez dans une « zone nocive« .Les douleurs et maladies récurrentes malgré les traitements sont aussi une bonne indication.J’ai l’habitude de dire « montrer moi votre lit et je vous dirai ou vous avez mal« .En effet, les perturbations géobiologiques sont comme le rayon d’un Laser,de part la position que vous avez en dormant, elles touchent toujours le même point du corps qui à la longue perds son énergie ou crée une mutation des cellules. Les scientifiques vont crier au scandale mais je constate que depuis 13 ans que j’expertise des maisons,les points géo pathogènes que j’indique sur les lits correspondent toujours aux problèmes des clients.Cela est un fait et les clients le confirme après l’expertise, je ne veux rien savoir avant !J’invite les médecins et scientifiques ouvert d’esprit à réaliser avec l’aides des géobiologuesune étude de cas concret de patients malades et de définir à l’emplacement ou ils dorment,les points nocifs pour déterminer si cela correspond à l’organe atteint.Je suis persuader qu’en prenant en compte les points géo pathogènes,nous pourrions éviter un pourcentage très important de maladies graves. Patrick Schröder.

L’histoire des sourciers

L’histoire des sourciers commence il y à bien longtemps. Le document le plus ancien traitant de l’art du sourcier nous vient de Chine et date de l’année 147 de notre ère. Elle est représentée sur un bas-relief représentant l’empereur Yu de la dynastie des Hia, une baguette à la main.Une description indique que la baguette « décèle les objets cachés ». L’art du sourcier est donc déjà bien présent dans les anciennes civilisations. C’est dans un grimoire « le dragon rouge » que l’on retrouve, en 1521 les indications pour se servir de la baguette du sourcier. Il est à noter qu’en 1600, le baron de Beausoleil et sa femme entreprennent de nombreuses recherches en France, en Allemagne, en Italie et en Suède pour le service général des mines. Recherches couronnées de succès qui leur vaudront en 1627, une reconnaissance officielle des parlements de Bordeaux et de Toulouse pour le service rendu aux mines de sa majesté. Il y a de quoi, voyez-vous –même. Plus de 150 mines furent découvertes en moins de 10 ans. Cristal des Pyrénées, plomb argentifère, soufre, rubis, marbre, charbon, turquoise, etc. Malheureusement pour eux, ils furent accusés de sorcellerie et périrent sans laisser de traces. Les jésuites leur emboîtèrent le pas, mais évitèrent les accusations de sorcelleries en reconnaissant les vertus de la baguette dans des mains pieuses et honnêtes. Et vous, avez-vous des informations sur l’emploi de la baguette dans les temps anciens ? Si oui, merci de laisser un commentaire.